fbpx

L’Ego, c’est ce qui nous fait croire que nous sommes différents les uns des autres.
La première fois que j’ai entendu parler de l’égo, c’était en cours de Psychologie à la fac. Le moi, le sur-moi, l’égo. Mon amie Fany, psychologue m’avait donné cette magnifique définition : ce qui nous fait croire que nous sommes différents.

Mais nous sommes tous différents n’est-ce pas ?

Sur le moment, je ne comprenais pas. L’égo ne peut pas être quelque chose de foncièrement mauvais, alors…

J’avais de grandes discussions philosophiques avec mon amie Fany. Elle m’expliquait que les personnes « victimes » avaient un égo élevé. Avoir de l’égo, ce n’est pas toujours se croire au dessus des autres.
Pour le bouddhisme, l’égo est l’origine de nos souffrances. Qu’on soit la victime, le persécuteur, ou encore le sauveur, l’égo est simplement un regard que l’on a sur le monde.

En continuant mon chemin, j’ai alors découvert l’importance du concept de l’égo. Et de son opposé, notre âme.

Dans cet article, j’ai envie de vous donner des conseils pour vous libérer des pièges de l’égo. Comprendre l’origine de votre souffrance, de vos peurs, de vos blocages. Et j’aimerais aussi vous expliquer comment éviter de vivre à travers de l’égo.  Vous donner des pistes pour que vous puissiez vivre votre vie depuis la réalité de votre être, votre état de conscience le plus élevé.

 

L’Ego : notre individualité, notre protection

L’égo apparaît dès la première année de vie, lors de l’apprentissage du langage. On comprend alors, que nous avons la capacité d’exprimer nos désirs, que nous sommes un être à part entière.

Au fur et à mesure de notre évolution, nous développons ce sentiment d’individualité. Nous sommes conscients que nous pouvons faire des choix, prendre des décisions pour notre propre bénéfice.

Notre conditionnement, notre éducation, la société dans laquelle on évolue, viennent forger notre sentiment d’individualité. Nous cherchons à exister, à vivre notre vérité.
Notre égo est une protection, il est rattaché à notre corps mental et à notre système de pensée. À nos croyances, le jugement que nous pouvons avoir selon les différentes situations.

Notre égo est ce qui nous permet de rester en vie ! Sans notre égo, nous ne serions pas ici aujourd’hui. Nous serions incapables de nous protéger en cas de danger. Incapables de faire des choix et de prendre des décisions.

Pour éviter de tomber dans les pièges de notre égo, comprenons d’abord que l’égo n’est pas quelque chose de foncièrement négatif. Il s’agit juste de cette partie de nous qui existe pour elle-même et à travers d’elle même. Notre partie consciente qui nous indique comment faire et comment agir selon les situations.

Nos différents niveaux de conscience

Nous sommes des êtres spirituels incarnés dans un corps physique. En fait, nous avons différents « corps » :
Physique : notre chair et nos os
Mental : notre système de pensée, nos croyances
Émotionnel : nos ressentis et sensations
Spirituel : notre âme

L’égo est ce qui se rattache à notre corps mental. C’est cette petite voix en nous, qui aura tendance à nous freiner, à nous limiter. Notre égo est construit par rapport à notre conditionnement et notre éducation. Il détermine notre manière de penser et de percevoir le monde qui nous entoure.

Il est important de comprendre que l’égo fait partie de nous, nous ne pouvons pas nous en défaire. Mais nous sommes libres d’accorder de l’importance à ce discours mental qui se produit en nous, à chaque instant.

Dans mon cas, la pratique de la méditation a considérablement changé ma vie. Ma vision du monde. Au fur et à mesure que je pratiquais la méditation, je parvenais à prendre du recul par rapport à mon existence.

Lorsque l’on atteint un état de calme mental et physique, on peut accéder à cette dimension de notre être dans laquelle « tout est ok ». Notre âme, notre conscience supérieure, notre sagesse intérieure.

Peu importe ce que l’on vit au quotidien, il est possible de changer sa vision du monde en apprenant à faire taire cette petite voix en nous qui nous limite. Cela demande un entraînement, une pratique.

 

L’égo, cette partie de nous qui souffre et qui a peur

La polarité existe en nous. Nous sommes des êtres multidimensionnels et nous possédons un pouvoir incroyable. Cependant, si on écoute notre égo, on se rend compte :

Qu’il nous manque toujours quelque chose
• Que nous ne sommes pas capables de faire ce que nous désirons
• Que nous avons mal, que nous sommes fatigués, tristes, déprimés.

Prenons notre vie en main et laissons de côté tous ces discours qui nous envahissent.

Certaines personnes me demandent comment savoir si c’est leur sagesse intérieure qui leur parle, leur intuition ou s’il s’agit d’un piège de l’égo.

À savoir si la petite voix vous guide à vous limiter, à ne pas faire les choses, à vouloir quelque chose d’extérieur, à critiquer, à juger, vous avez affaire à votre égo.

Si par contre, votre petite voix vous motive, vous complimente, vous permet d’accepter les personnes et les situations telles qu’elles sont, vous avez affaire à votre âme, votre sagesse intérieure

Pour vivre une vie harmonieuse, il est essentiel de prendre du recul par rapport à sa souffrance. Faire un travail pour se libérer des émotions comme la colère, la peur, la jalousie, la haine … pour augmenter sa fréquence vibratoire.

Transformer ses croyances et son système de pensée. Un travail de fond est nécessaire !

 

Se libérer des pièges de l’égo en résumé

1. Comprendre que l’égo fait partie nous, on ne peut pas s’en débarrasser. Notre égo nous permet de nous protéger !
2. Identifiez les messages qui proviennent de votre égo et s’en détacher : ce qui vous fait croire que vous êtes supérieurs ou inférieurs à l’autre. Que vous êtes différents des autres, que vous souffrez …
3. Pratiquez une discipline qui vous permet d’évacuer vos pensées limitantes : la méditation, la contemplation, passez quelques minutes par jour en silence, et vider votre esprit grâce à la respiration en conscience. Je vous invite à visiter l’article « 5 Conseils pour se libérer des pensées négatives » avec des exercices pratiques sur ce sujet.
4. Faire un travail de fond sur vos émotions et vos pensées pour vivre votre vie à travers votre état de conscience le plus élevé, votre âme. Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à visiter cette page.

Si vous avez des questions, besoins de conseils plus précis, rejoignez-nous sur le groupe Facebook, le Monde des Empathes ou vous pouvez laisser aussi un petit commentaire. Au plaisir de vous lire.

En attendant, je vous souhaite pleins de belles choses

Avec beaucoup d’Amour
Anne-Charlotte 😘

 

Crédit photos: Unsplash

Share This

Share This

Share this post with your friends!